Un Lycée Numérique

Lycée Jean-Marc Boivin

4 bis route de Dijon
21800 Chevigny-Saint-Sauveur

Standard : 03 80 48 15 80
Fax : 03 80 48 15 86

e-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

 

       

 

Partenaire de l'association

 

 

 

Liberscol : Espace numérique de travail, il permet un échange entre les différents acteurs de la vie lycéenne.
Il s’agit d’un site internet, accessible aussi bien au sein de l’établissement qu’à l’extérieur.

Il se compose de plusieurs modules, les principaux sont :

- Cahier de textes,

- Notes des élèves,

- Echanges de documents,

- Diffusion de notes d’information.

Son accès se fait à l’adresse suivante : https://ljeanmarcboivin21800.ent-liberscol.fr
Un identifiant et un mot de passe sont nécessaires.

 

 

Situation du réseau pédagogique au 09 décembre 2009

 

Situation du réseau au 30 juin 2011

136 postes connectés à Internet plus les postes mobiles :

- 12 postes au CDI (11 pour les élèves, 1 pour l’équipe CDI)
- 2 salles informatiques comprenant 18 PC par salle
- 4 postes en salle des professeurs
- 9 postes en salle informatique de SVT
- 12 postes en salle informatique de Physique
- 4 postes en salle de permanence
- 1 classe mobile de 12 portables pour la SVT
- 1 classe mobile de 12 portables pour la Physique
- 1 classe mobile de tablettes SQOOL comprenant 16 tablettes
- 3 postes à l'internat
- des meubles multimédias comprenant un PC et un vidéoprojecteur

Toutes les salles de cours sont équipées d’un ordinateur avec vidéo-projecteur.

Tout ce matériel est en réseau et est géré par le serveur pédagogique. Chaque personne détient un nom d’utilisateur et un mot de passe pour avoir accès au réseau pédagogique. Cela permet à chaque utilisateur d'avoir un espace personnel qui le suit sur tous les PC du lycée. Il est donc possible de continuer un travail commencé dans une salle, depuis une autre salle et cela même plusieurs jours après.

N’oubliez pas de vous déconnecter après avoir fini de travailler sinon vous pourriez retrouver des fichiers qui ne sont pas à vous dans votre dossier personnel.
 

Modalités d’installation des logiciels

Les installations se font par le responsable informatique du Lycée.

 

Charte Relative au bon usage de l’accès au réseau Internet dans l’académie de Dijon

 

La présente charte vise à rappeler les principes fondamentaux en matière d’accès au réseau INTERNET, ainsi que les règles spécifiques applicables au service public de l’Education Nationale que tout utilisateur, dans l’Académie, s’engage à respecter.

 

I - PRINCIPES FONDAMENTAUX RELATIFS A LA PUBLICATION SUR LE RESEAU INTERNET ET A L’ACCES A CE RESEAU

 

“Nul n’est censé ignorer la loi”. Aussi convient-il de rappeler, sans prétendre à l’exhaustivité, les références des textes applicables et les principes à respecter.

Code Civil et notamment son article 9,
Code pénal et notamment les articles 226-1 à 226-7 ; 462-2, 462-7, 462-8,
Code de la Propriété intellectuelle et notamment les articles L122-4, L122-5,
Loi Informatique et Liberté n°78-17 du 6 janvier 1978,
Loi 91-646 du 10 juillet 1991

Chaque utilisateur s’engage à respecter :

Les règles de déclaration des fichiers nominatifs à la C.N.I.L.
Les règles relatives à la protection des libertés individuelles, au respect de la vie privé et notamment le secret de la correspondance, la protection du droit, à l’image, la protection des mineurs,
Les règles relatives aux droits d’auteur.
Les œuvres publiées (textes, photos, images, dessins, musiques,…) sur site sont protégées au même titre que toute œuvre. Toute copie de logiciel est strictement interdite, exceptée la copie de sauvegarde.
Les règles de bon usage de l’outil informatique.

Chaque utilisateur s’engage à :

Ne pas masquer sa propre identité ou s’approprier celle d’autrui,
Ne pas accéder, s’approprier, altérer ou détruire des ressources appartenant à d’autres utilisateurs,
Ne pas essayer de contourner la sécurité,
Ne pas interrompre le fonctionnement normal du réseau ou de saturer les ressources,
Ne pas divulguer les informations (login et mot de passe) permettant la connexion aux ressources, dans ce cas sa responsabilité est également engagée,
Ne pas installer des programmes virus ou générateur de virus ou des programmes contournant la protection des logiciels,
Ne pas se connecter volontairement sur un site sans y être autorisé.

 

II - REGLES SPECIFIQUES AU SERVICE PUBLIC DE L’EDUCATION NATIONALE

 

Loi d’orientation du 10 juillet 1989

L’accès au réseau INTERNET dans les E.P.L.E. et les services académiques est soumis aux principes suivants :

Le droit d’accès est strictement limité à des activités conformes aux missions de l’Education Nationale ; telles qu’elles sont définies dans la loi d’orientation. Ce droit d’accès aux ressources informatiques est personnel, incessible et peut être temporaire. Il peut être retiré si des conditions d’accès ne sont plus respectées ou si le comportement de l’utilisateur est contraire à la charte.

L’accès au réseau INTERNET ne peut être justifié que par son intérêt pédagogique et administratif : les ressources informatiques de l’Académie sont dédiées à l’enseignement et à la gestion.

L’utilisation du matériel à d’autres fins est susceptible de relever de l’abus de confiance, et donner lieu à des poursuites pénales et/ou disciplinaires.

Le droit d’accès aux ressources informatiques relève en principe de la responsabilité personnelle de chacun. En ce qui concerne les mineurs, ils ne peuvent accéder aux réseaux que sous la responsabilité d’un enseignant ou de tout adulte dûment habilité par le chef d’établissement.
L’utilisateur d’Internet est expressément informé que le Recteur de l’Académie de Dijon se réserve le droit de surveiller à tout moment et par tout moyen l’utilisation faite du réseau et d’opérer une trace de ces utilisations.

Le Recteur de l’Académie de Dijon a nommé en conséquence un administrateur autorisé à accéder aux fichiers des traces de l’activité des utilisateurs pour assurer la sécurité du système informatique, contrôler le respect des règles définies dans la présente charte et disposer de données statistiques et comptables.

Ces traces sont exploitées par des outils de surveillance et sont conservées pendant une période maximale de trois mois à l’issue de laquelle elles sont détruites. L’administrateur doit assurer la confidentialité des traces mais peut les utiliser pour mettre en évidence certaines infractions. En tout état de cause, sauf en cas de commission rogatoire diligentée par le juge, le secret des correspondances est préservé.

Ces droits s’étendent au contrôle de tout acte d’utilisation, y compris l’accès à la messagerie électronique.